Maverick Viñales veut une moto qui “soit régulièrement dans le top 5”

Zapping Autonews racing WRC : les 7 titres de Sébastien Ogier en chiffres

L’Espagnol évoque tout d’abord son rêve de devenir le seul pilote à gagner au sein de 3 équipes différentes :

Pour moi, ce serait un rêve de gagner avec trois constructeurs différents parce que je pense que je serais le seul dans l’Histoire à l’avoir fait en MotoGP

S’il vise les premières places, celui qui est monté 9 fois sur la plus haute marche du podium en MotoGP, se veut patient :

Mener Aprilia au top est aussi l’un de mes objectifs, mais il faut qu’on soit réaliste, il nous faut encore quelques dixièmes pour pouvoir se battre pour la victoire. Il faut donc qu’on garde les pieds sur terre. On sait que le chemin est encore long, il reste beaucoup de travail.

Viñales mise sur un développement interne pour permettre à l’écurie italienne d’être régulier afin de devenir un sérieux prétendant au titre :

La régularité, ce sera la clé pour mener la moto au sommet, car si on fait une très bonne course mais qu’on en fait ensuite une autre moins bonne, on perd alors un peu le fil, on commence à changer la moto. Mon souhait est donc d’avoir constamment une moto très similaire tout au long de la saison et de gagner en confiance petit à petit.

Il poursuit :

Je ne pense pas que ce soit bon de faire un jour un podium et le lendemain dixième. Concevoir une moto forte pour qu’elle soit régulièrement dans le top 5 et ensuite grimper plus haut, c’est mon souhait. L’année dernière a été très compliquée pour moi et j’ai un peu perdu ma confiance, donc j’ai besoin de la reconstruire.

Massimo Rivola, directeur d’Aprilia Racing, compte justement sur l’expérience passée de Viñales dans des écuries du haut de tableau pour aider Aprilia à progresser :

Maverick a apporté une connaissance de motos qui tournent très bien, comme la Suzuki et la Yamaha. Je pense aussi que ce sera un avantage dans le développement de la moto.

Le dirigeant italien affirme son souhait de voir Viñales continuer au sein d’Aprilia au-delà de son contrat qui s’étend jusqu’à fin 2022 : 

Je suis très heureux d’avoir Maverick et de voir son intégration. Notre idée est de continuer avec lui aussi longtemps que possible, parce qu’il a l’âge idéal.

Il continue en mettant au défi son pilote : 

L’an dernier, nous n’avons fait que cinq courses avec lui, que nous avons plutôt prises comme un test. Cette année il y aura 21 Grands Prix. Je suis curieux de voir comment Maverick réagira sous pression.

Aprilia qui a connu son premier podium à Silverstone nourri de grands espoirs sur le duo Espargaró-Viñales. L’Espagnol veut renouer avec le succès après ses passages victorieux chez Suzuki et Yamaha.

En bref

Pour Motorsport.com, Maverick Viñales évoque ses attentes et ses ambitions pour cette saison 2022 de MotoGP au sein d’Aprilia. Le pilote espagnol ne cache pas son ambition de devenir le premier pilote dans la catégorie à gagner dans 3 équipes différentes.

Teddy Coppey

Renault OpenR : c’est quoi ? Comment ça marche ? Notre dossier sur le nouveau double écran du Losange

Zapping Autonews Voitures électriques : les nouveautés de l’année 2022

Prévue pour être commercialisée cette année, la nouvelle Renault Mégane E-Tech 100% électrique va inaugurer la nouvelle plateforme technique CMF-EV, et avec elle, un tableau de bord inédit appelé OpenR. Le constructeur français considère qu’il s’agit de “sa plus belle innovation en matière de technologie embarquée depuis plusieurs années”, et que cet écran est “aussi simple à utiliser qu’un smartphone”. S’il est impossible de le vérifier pour le moment, on peut tout de même décortiquer les fonctionnalités de ce système d’infodivertissement d’un nouveau genre, qui se veut plus intuitif que ce que Renault a proposé auparavant sur ses véhicules.

Concrètement, le système OpenR est constitué de deux écrans TFT montés en seul tenant en forme de L. Sur la console centrale, un premier écran tactile vertical de 12 pouces embarque toutes les fonctionnalités multimédia, ainsi que la navigation. Cette dalle est reliée au combiné d’instrumentation numérique, un écran horizontal de 12,3 pouces situé derrière le volant. Celui-ci profite d’un traitement anti-reflets afin de se passer de casquette. Renault indique que ces deux écrans sont “les plus grands jamais intégrés dans un véhicule de la marque” et couvrent une surface de 774 cm2 “pour un affichage maximisé et une expérience immersive exclusive”.

Partie intégrante de l’écosystème Google

Photo d'illustration - Renault OpenR

Photo d’illustration – Renault OpenRCredit Photo – Renault

Constitué de “verre trempé ultra-résistant aux chocs et insensible aux rayures” dont la durée de vie est fixée à 15 ans, l’écran tactile central affiche une interface appelée OpenR Link. Celle-ci est basée sur le système Android OS, et peut donc pleinement s’intégrer à l’écosystème Google, tout en étant capable d’afficher le système Apple CarPlay. Renault promet que ce partenariat va permettre aux utilisateurs de profiter “d’applications familières”, comme Google Maps, ici adapté pour la conduite d’une voiture électrique :

Si le client est coutumier de Google Maps sur son téléphone, il l’utilise de la même manière sur l’écran de sa voiture mais en mieux, puisque finalement la surface de l’écran est à peu près six fois plus grande que celle d’un smartphone classique. C’est définitivement plus confortable pour un usage au volant.

Une navigation plus intuitive

Photo d'illustration - Renault OpenR

Photo d’illustration – Renault OpenRCredit Photo – Renault

Outre les applications Google, l’écran tactile central va permettre de naviguer de façon plus intuitive dans certains menus. Faire défiler une liste de morceaux musicaux sans trop quitter la route des yeux devrait être plus aisé qu’avant, tout comme visualiser la suite du trajet à venir. Renault dit avoir fait appel à LG pour “développer la plateforme logicielle permettant de coupler l’affichage entre les deux écrans de la voiture”.

Aussi disponible sur le Renault Austral

Photo d'illustration - Renault OpenR

Photo d’illustration – Renault OpenRCredit Photo – Renault

Proposé à partir du niveau de finition Techno sur la Mégane E-Tech, ce double écran OpenR va à nouveau être décliné dans ce format 24,3 pouces sur le Renault Austral. Ce SUV destiné à remplacer le Kadjar va être en 2022 le second modèle du Losange à intégrer le système OpenR. Il devrait donc profiter des mêmes fonctionnalités, et embarquer lui aussi des boutons physiques sous l’écran tactile afin d’accéder plus facilement à certains réglages, en particulier ceux de la climatisation. À bord de l’Austral, l’écran tactile vertical sera incliné vers le conducteur.

Avant que les journalistes puissent mettre la main sur ce système, Renault fait une dernière promesse : l’utilisation de ce double écran OpenR sera sept fois plus fluide que celle des écrans de la génération précédente, grâce à un processeur “ultraperformant qui anticipe les évolutions des futures applications”. Les premiers retours des utilisateurs devraient arriver peu de temps après la commercialisation du SUV électrique, prévue pour février 2022.

En bref

L’habitacle des nouveaux modèles Renault va embarquer un tableau de bord inédit, appelé OpenR. Celui-ci est composé d’un double écran en forme de L. Un écran tactile vertical de 12 pouces affiche le système multimédia et la navigation, tandis qu’un combiné d’instrumentation numérique horizontal de 12,3 pouces affiche les informations liées à la conduite. Le tableau de bord OpenR est présent à bord de la nouvelle Mégane E-Tech, mais aussi du Renault Austral, remplaçant du Kadjar.

Quentin Guéroult

Le directeur sportif d’Alpine pas inquiet suite aux essais hivernaux

Zapping Autonews racing F1 : Top 10 des vainqueurs de Grand Prix de 1950 à 2020

Pour le dirigeant britannique, l’équipe est plus en avance qu’elle ne l’était l’an dernier :

Je ne veux pas donner l’impression que je cherche des excuses, et je ne dis pas que nous allons battre Mercedes et Red Bull, mais je pense que nous sommes dans une position correcte.

Le directeur sportif met en avant le tour rapide de Fernando Alonso effectué le vendredi :

Le tour que Fernando a fait lors de la dernière matinée, même si ce n’était qu’un tour, est très comparable à ce que Max Verstappen a fait au même moment, alors que Verstappen a utilisé le DRS.

Pour information, Alpine avait pris la décision de ne pas utiliser le DRS durant ces essais, Permane s’explique :

Il y avait juste quelque chose sur la voiture et nous n’étions tout simplement pas à l’aise. Je vais être honnête avec vous, c’est lié à la vitesse de pointe, donc c’est une question de charge. Nous sommes juste prudents. Ce n’est pas que nous ne pouvons pas le faire, que nous avons peur ou que nous sommes inquiets de quoi que ce soit, ou que nous pensons que quelque chose va se casser. Nous sommes juste prudents.

Il poursuit :

Nous avons juste pensé qu’il ne fallait pas prendre de risque. Nous voulions nous servir de cette semaine pour faire le plein de kilomètres et aller à Bahreïn avec tout ce qu’il faut pour y aller.

Pour le dirigeant de 55 ans, c’est cette non utilisation du DRS qui explique la différence de temps avec les équipes du haut de tableau :

Si vous superposez les GPS, ce que nous pouvons faire avec les systèmes que nous avons de la FIA, les tracés sont presque identiques à part les lignes droites où nous perdons énormément de temps.

Selon lui, outre le DRS, un autre choix de pneumatique aurait pu améliorer le temps effectué par l’équipe :

Si nous avions mis d’autres pneus C3 à ce moment-là, il y aurait eu trois ou quatre dixièmes de plus. Et tout à coup, on aurait été très, très proches.

Pour conclure, Alan Permane se veut rassurant concernant la suite de la saison pour Alpine :

Fernando était super content de la voiture. Nous avons trouvé des choses importantes sur les réglages pendant la nuit et nous avons vraiment calmé l’arrière de la voiture. Je ne veux pas dire que tout va bien et que nous sommes complètement détendus. Bien sûr, nous sommes inquiets. Mais en aucun cas nous n’allons être en bas de la feuille de temps. Mon intuition me dit que nous sommes probablement un peu plus proches de la tête que nous l’étions à la fin de l’année dernière.

En bref

Alan Permane, directeur sportif d’Alpine, a tenu à tempérer les critiques suite aux problèmes de fiabilité de l’écurie aux essais de Barcelone. Pour le Britannique, la monoplace a montré un potentiel prometteur sur 1 tour lancé qui laisse penser qu’Alpine est en avance sur l’année dernière.

Teddy Coppey

Ferrari présente (encore) une nouvelle teinte de carrosserie pour les 10 ans de sa Cavalcade

Les équipes du programme de personnalisation de Ferrari sont prolifiques en ce début d’année 2022. À l’occasion du dixième anniversaire du road trip officiel du constructeur, ils proposent à leurs clients de nouvelles teintes de carrosserie pour la SF90 Spider ou encore la 812 Competizione A. Certaines sont même carrément développées pour célébrer les 10 ans de cette fameuse Cavalcade, qui réunit des dizaines de propriétaires de voitures produites par la firme de Maranello.

C’est le cas de cette inédite teinte appelée Argento Siracusa. Forcément inspiré par la ville de Syracuse, ce coloris de carrosserie est principalement composé de gris qui se pare de reflets dorés – voire verts – selon la lumière. Les supercars configurées avec cette livrée arborent également le numéro 39 sur leurs flancs, tandis que des drapeaux américains et italiens sont apposés de chaque côté des voitures.

Associée à cinq modèles

Lancer le diaporama
Ferrari 812 Competizione (2021) | Les photos du bolide et de sa variante Targa
+8

Credit Photo – Ferrari

Cette nouvelle livrée intégrée à la Cavalcade Collection est proposée sur les Ferrari SF90 Spider, SF90 Stradale, 812 Competizione, 812 Competizione A et 296 GTB. Elle fait suite aux autres itérations de ces sportives proposées par le programme de personnalisation Tailor Made de la marque au cheval cabré, comme le coloris Rosso Taormina, ou même la teinte Bianco Courmayeur.


Le prix de la livrée Argento Siracusa n’a pas été communiqué par Ferrari à l’heure où nous écrivons ces lignes.

En bref

Ferrari présente l’Argento Siracusa, un coloris de carrosserie inédit qui est proposé par le programme de customisation Tailor Made à ses clients. Cette teinte grise aux reflets dorés et verts peut être associée à la SF90 Stradale, la SF90 Spider, la 296 GTB, ainsi que la 812 Competizione et sa déclinaison A.

Quentin Guéroult

Albums Photos

Essais de Barcelone : Charles Leclerc prudent malgré les temps de Ferrari

Zapping Autonews racing F1 : Top 10 des vainqueurs de Grand Prix de 1950 à 2020

Le patron de Ferrari avait déclaré, plus tôt, que Ferrari restait un outsider cette saison. Son pilote s’inscrit dans la même lignée :

Comme l’a dit Mattia (Binotto), ne nous réjouissons pas. Être les premiers ne veut rien dire à ce stade des essais hivernaux.

Le pilote de 24 ans sort tout de même satisfait de cette première session tenue à Barcelone :

Ces tests ont été plutôt positifs pour nous. Pas au niveau de la performance, parce qu’elle ne veut rien dire pour l’instant, mais au niveau des tours et des tests accomplis. Notre objectif était de parcourir le plus de kilomètres possible, de faire le plus de tests différents possible et c’est exactement ce que nous avons fait cette semaine.

Il poursuit :

Pendant ces trois journées de tests, on a eu relativement peu de problèmes. C’est positif pour une voiture toute neuve, mais il faut continuer à bosser et déjà se concentrer sur Bahreïn et les trois prochains jours d’essais.

Le vainqueur de Monza 2019 prévient :

Nous devons continuer à travailler extrêmement dur et poursuivre nos efforts

En bref

Charles Leclerc déclare ne pas porter attention aux bons temps effectués par Ferrari lors des essais de présaison à Barcelone. Le Monégasque souligne néanmoins la bonne tenue de la nouvelle monoplace à quelques semaines du début de saison.

Teddy Coppey

Vendu aux enchères : ce monstrueux Jeep Gladiator 6×6 est prêt pour l’apocalypse

Zapping Autonews Morgan Super 3 (2022) : la sportive trois roues en vidéo

Voilà au moins un conducteur qui sera paré à une éventuelle fin du monde. Sur eBay, l’atelier de préparation South Florida Jeeps a vendu aux enchères un exemplaire customisé du Jeep Gladiator. Appelé Gladiator Oculus Tron 6×6 Hemi Hellcat, ce monstrueux modèle est – comme son nom l’indique – doté de six roues et d’une transmission intégrale.

Ce ne sont pas les seules évolutions que le pick-up américain a reçues. Modifié par la branche Apocalypse Hellfire du préparateur, le véhicule s’équipe d’un bandeau lumineux sur sa face avant, arbore des détails spécifiques rouges, d’une carrosserie composée d’acier galvanisé et d’aluminium, d’ailes recouvertes de kevlar, de marchepieds, ou encore d’une roue de rechange. C’est bien simple, les seules pièces du Gladiator d’origine à avoir été conservées, ce sont les portes !

Un V8 Hellcat sous le capot

Le Jeep Gladiator préparé par Apocalypse HellfireLancer le diaporama
Jeep Gladiator | Les photos du modèle 6×6 préparé par Apocalypse Hellfire
+13

Le Jeep Gladiator préparé par Apocalypse HellfireCredit Photo – Capture d’écran eBay

Côté moteur, c’est un gros V8 essence 6.2 Hellcat de 760 ch qui équipe ce Gladiator unique, au lieu du V6 3.6 fourni par Jeep. Le bloc est associé à une boîte automatique à huit rapports. Les performances de l’engin ne sont pas connues, mais cette motorisation devrait surtout permettre au pick-up de franchir tout type d’obstacle plutôt que de réaliser des pointes de vitesse sur circuit. Quant à la consommation, elle varie entre 15 l/100 km en ville et 11 l/100 km sur autoroute.

En rouge et noir

Le Jeep Gladiator préparé par Apocalypse HellfireLancer le diaporama
Jeep Gladiator | Les photos du modèle 6×6 préparé par Apocalypse Hellfire
+13

Le Jeep Gladiator préparé par Apocalypse HellfireCredit Photo – Capture d’écran eBay

À bord de son habitacle, le Gladiator Oculus Tron 6X6 Hemi Hellcat embarque une sellerie en cuir annoncée comme résistante aux intempéries. Celle-ci arbore des motifs à losanges rouges et des inserts rouge à plusieurs endroits, notamment sur les appuie-tête ou encore sur l’accoudoir central. Des petits détails rouges ont été insérés par le préparateur, sur le levier de vitesses ou sur le levier de blocage du différentiel.

Il crève l’écran

Le Jeep Gladiator préparé par Apocalypse HellfireLancer le diaporama
Jeep Gladiator | Les photos du modèle 6×6 préparé par Apocalypse Hellfire
+13

Le Jeep Gladiator préparé par Apocalypse HellfireCredit Photo – Capture d’écran eBay

Histoire de faire monter un peu plus les enchères, les potentiels acheteurs ont été avertis que ce Jeep Gladiator Oculus Tron 6×6 signée Apocalypse Hellfire a fait une apparition dans l’émission Jay Leno’s Garage. Il s’agit également du même modèle qui apparaît dans le film The Lost City, avec Brad Pitt et Sandra Bullock. Résultat des courses : ce véritable monster truck homologué sur route a été adjugé et vendu pour la coquette somme de 219 999$, soit environ 196 700€.

En bref

Vendu aux enchères sur eBay, ce Jeep Gladiator n’a plus grand chose à voir avec le modèle de série. Customisé par le préparateur Apocalypse Hellfire, il est doté de six roues ! Le pick-up américain ne fait pas dans la dentelle, puisque son capot renferme un gros V8 6.2 Hellcat de 760 ch. Et son look lui donne clairement des airs de véhicule prêt pour la fin du monde. L’engin a été vendu 219 999$, soit environ 196 700€.

Quentin Guéroult

Albums Photos

Drive to Survive : Netflix dévoile le trailer de la saison 4

Zapping Autonews racing WRC : les 7 titres de Sébastien Ogier en chiffres

La saison 4 du documentaire reviendra sur la saison 2021 de Formule 1. Il sera disponible le 11 mars prochain, soit une semaine avant le début de la saison 2022.

En bref

Netflix dévoile sur ses réseaux sociaux le trailer officiel de Drive To Survive. Le documentaire, disponible à partir du 11 mars, retracera la saison 2021 de Formule 1 et notamment le duel entre Lewis Hamilton et Max Verstappen.

Teddy Coppey

Fisker Ocean (2022) : on connaît le prix du SUV électrique en Europe

Zapping Autonews Green Alfa Romeo Tonale (2022) : le SUV hybride rechargeable en vidéo

Après les États-Unis, place à l’Europe. La marque Fisker est de retour dans nos contrées avec un SUV électrique, le Fisker Ocean. Présentée pour la première fois sur le Vieux Continent au Mobile World Congress de Barcelone, la voiture en profite pour annoncer les prix qui lui seront appliqués une fois la commercialisation lancée à la fin de l’année 2022.

Pour le moment, c’est uniquement le prix en Espagne qui est annoncé. On apprend ainsi que le Fisker Ocean sera commercialisé 41 900€ dans la péninsule ibérique, soit tout de même environ 8 500€ de plus que le prix américain (37 499$, soit environ 33 450€). À ce tarif, les futurs acheteurs recevront le modèle de base à cinq places, dont l’autonomie électrique est fixée à 440 kilomètres selon le cycle d’homologation WLTP et la puissance à 275 ch.

Des panneaux solaires sur le toit

Photo d'illustration - Fisker Ocean (2022)

Photo d’illustration – Fisker Ocean (2022)Credit Photo – Fisker

Ce concurrent direct du Tesla Model Y sera aussi proposé avec une variante “Hyper Range” de sa batterie, poussant l’autonomie jusqu’à 610 kilomètres. Une ultime version appelée Ocean Extreme proposera quant à elle jusqu’à 630 kilomètres d’autonomie. Enfin, une série spéciale de lancement dénommée Fisker Ocean One devrait proposer en option des panneaux solaires fixés sur le toit du SUV. De cette manière, l’autonomie pourrait gagner jusqu’à 2 413 kilomètres d’autonomie gratuite par an.

Les prix de ces autres versions du Fisker Ocean n’ont pas été communiqués par la firme pour le moment. Il faudra certainement attendre le lancement de la production en novembre 2022 pour en savoir plus.

En bref

Fisker est de retour ! Le constructeur de voitures électriques lance un nouveau modèle en Europe. Appelé Ocean, ce SUV électrique offre entre 440 et 630 kilomètres d’autonomie suivant les versions. Voici le prix du modèle de base, dévoilé alors que la production doit débuter à la fin de l’année 2022.

Quentin Guéroult

Esteban Ocon confie sa chance de “travailler avec un double champion du monde.”

Zapping Autonews racing Peugeot 9X8 Hypercar : en route vers les 24h du Mans

Le pilote Alpine confie qu’il n’y a aucun secret entre eux et qu’ils poussent dans le même sens pour l’écurie :

On travaille ensemble, on se complète. Si j’essaye un set-up sur la voiture et que ça fonctionne, y’aura aucun secret. Ça sera sur la table, on en discutera, si on a une question l’un pour l’autre on se dit la vérité.

Pour Ocon, le fait de ne pas se battre pour le titre facilite cette relation :

On n’en est pas encore à se battre pour le championnat du monde tous les deux. Si ça arrive, ça sera peut-être un peu plus serré, y aura peut-être plus de travail difficile au sein de l’équipe mais pour l’instant ce n’est pas le cas.

<blockquote class=”twitter-tweet”><p lang=”fr” dir=”ltr”>🗨️ &quot;On se complète&quot;<br><br>Que de l&#39;amour entre <a href=”https://twitter.com/OconEsteban?ref_src=twsrc%5Etfw”>@OconEsteban</a> et Fernando Alonso 🥰<br><br>▶️ <a href=”https://t.co/bVFIjRdqBv”>https://t.co/bVFIjRdqBv</a> <a href=”https://t.co/9xqpIagXTI”>pic.twitter.com/9xqpIagXTI</a></p>&mdash; Canal Sports Club (@CanalSportsClub) <a href=”https://twitter.com/CanalSportsClub/status/1497648719285690369?ref_src=twsrc%5Etfw”>February 26, 2022</a></blockquote> <script async src=”https://platform.twitter.com/widgets.js” charset=”utf-8″></script>

Il poursuit :

Les moments qu’on voit ils sont sincères” fait-il référence aux images de la célébration entre les deux pilotes après sa victoire en Hongrie.

Le vainqueur du Grand Prix d’Hongrie 2021 se dit reconnaissant de pouvoir travailler aux côtés d’Alonso : 

J’ai une grande chance de travailler avec un double champion du monde. Il a 40 ans mais il a la motivation d’un jeune de 20 ans, il veut en gagner des courses. Je suis fière de faire partie de l’équipe avec lui.

En bref

Sur le plateau du Canal Sport Club, Esteban Ocon a expliqué les raisons de sa bonne entente avec Fernando Alonso. Le Français a réaffirmé avoir de la chance de travailler au sein d’Alpine avec un double champion du monde de la discipline.

Teddy Coppey

Cette version tout-terrain du nouveau Range Rover va vous impressionner

De manière générale, les Range Rover sont des SUV imposants et luxueux, mais pas vraiment destinés à la conduite tout-terrain. L’artiste britannique Khyzyl Saleem a donc imaginé à quoi pourrait ressembler une version off-road du Range Rover L460 de dernière génération. Tout droit sorti de l’univers de Mad Max, le concept virtuel prend des airs de véhicule post-apocalyptique.

Sur ce véhicule virtuel, on retrouve les bases du design du dernier Range Rover en date, avec notamment ces feux LED verticaux à l’arrière. Fortement surélevé, ce Range laisse apparaître ses soubassements et se dote d’énormes pneus tout-terrain BF Goodrich. La carrosserie du SUV a été élargie, notamment au niveau des passages de roues. À l’arrière, deux sorties d’échappement ont carrément été intégrées au beau milieu du hayon, ce qui laisse imaginer que l’habitacle du SUV a été en partie vidé.

Un arceau de sécurité à bord du Range

Lancer le diaporama
Range Rover | Les images du concept tout-terrain imaginé par un designer
+11

Credit Photo – Capture d’écran Instagram Khyzyl Saleem

Cela semble effectivement être le cas, puisque les images publiées par Khyzyl Saleem laissent entrevoir l’intérieur du 4×4. On y distingue un arceau qui recouvre toute la partie arrière de l’habitacle. Seuls les sièges avant semblent avoir été conservés. La modification devrait détonner à bord du SUV, dont l’habitacle luxueux n’a habituellement rien à voir avec l’aspect rudimentaire qu’on peut apercevoir ici.

Pas d’infos sur le moteur

Lancer le diaporama
Range Rover | Les images du concept tout-terrain imaginé par un designer
+11

Credit Photo – Capture d’écran Instagram Khyzyl Saleem

Du côté de la motorisation, Khyzyl Saleem ne donne pas d’information sur le bloc qui pourrait équiper sa création. La dernière génération du Range Rover est en tout cas proposée avec un moteur 3.0 six cylindres en ligne de 250 ou 350 ch, ainsi qu’avec un V8 4.4 de 530 ch. De quoi fournir bien assez de puissance à cette version dédiée au franchissement.

Évidemment, ce concept de Range Rover tout-terrain n’a pas vocation à voir le jour. Ce délire de designer devrait rester virtuel.

En bref

Et si le nouveau Range Rover L460 était décliné dans une version tout-terrain ? C’est la question que s’est posée le designer britannique Khyzyl Saleem lorsqu’il a voulu créer un nouveau véhicule de toutes pièces. Sur son ordinateur, il a transformé le Range Rover en franchisseur de l’extrême. Passages de roues élargis, soubassements visibles, pneus BF Goodrich, arceau à l’intérieur, double sortie d’échappement intégrée au hayon… Le SUV n’a plus grand chose à voir avec le Range d’origine. Il devrait bien entendu rester à l’état de concept car.

Quentin Guéroult

Albums Photos