Clic-Light V2 : le module lumineux pour moto se réinvente

Men’s UP TV Live

Souvenez-vous, c’était il y a deux ans : nous vous présentions Clic-Light, le troisième feu stop pour motards, dotés de clignotants, pour renforcer la visibilité et la sécurité des motards. En 2020, la marque française Road-Light nous dévoile la toute dernière génération de son module lumineux, le Clic-Light V2, désormais adaptés à tous les vélocipèdes urbains (vélo, mono-roue, trottinette), en plus des motards et scootéristes. Au programme : nouveau design, deux modes, clignotants dynamiques…

LRIE AUSSI : 5 MOTOS NÉO-RÉTRO POUR SE METTRE À LA 125 CC

Clic-Light V2 : nouveau look, polyvalence et modernité

Clic-Light V2 : nouveau look, polyvalence et modernitéLancer le diaporama
Clic-Light V2 | Photos du module lumineux
+17

Un module polyvalent avec deux modes “Cycle” et “Motocycle”Credit Photo – Road-Light

Avec son nouveau Clic-Light V2, la startup toulousaine Road-Light nous présente un module lumineux plus polyvalent et modernisé que jamais. L’accessoire high-tech s’adresse désormais aussi bien aux motards qu’aux cyclistes et à tous les vélocipèdes urbains, grâce à l’intégration de deux modes distincts. Le mode « Cycle », dédié aux trottinettes, vélos, Segway, et mono-roues, fait appel à un support dédié conçu pour accueillir une télécommande au guidon. Celle-ci permet d’activer les clignotants, feux de position, et feux de détresse directement au doigt. En mode « Motocycle », la télécommande est directement reliée à la signalisation arrière de la moto, comme le premier Clic-Light, afin de doubler le feu stop et les clignotants en les synchronisant avec ceux du véhicule. V2 oblige, le module bénéficie d’un relooking pour proposer un design plus épuré doublé d’un Auto Reverse System permettant de fonctionner dans la bonne direction peu importe le sens dans lequel il est porté (le harnais est bien-sûr toujours au programme). La modernisation de l’ensemble propose également une recharge par USB-C (10 jours d’autonomie) ainsi que des clignotants dynamiques avec effet de remplissage progressif, particulièrement tendance dans l’industrie automobile ces dernières années, et de plus en plus installées sur les motos ! Avec Clic-Light V2, Road-Light renforce encore plus la sécurité des motards et vélocipèdes urbains, en renforçant les informations de trajectoire et de freinage pour les automobilistes.

Prix de lancement : 169€

TAGS : Road-Light

Albums Photos

Notre sélection

Retour sur l’excès de vitesse à moto à 234 km/h !

Zapping Autonews Grand Prix de la plus belle supercar 2021 : les nommés

2020, annus horribilis, sans aucun doute. Bien entendu, la pandémie de coronavirus est le principal facteur de cette assertion. Il y eut cependant bien d’autres infos quotidiennes à même de retenir notre attention durant cette année qui s’achève. Des faits divers et des excès en tout genre. Ainsi dimanche 20 septembre 2020, ce motard qui circulait sur la route départementale RD 493, dans la commune de Chantrans, dans le département du Doubs, à la vitesse hallucinante de… 234 km/h ! Sachant que cette route est limitée à 80 km/h, l’individu roulait donc 154 km/h au-dessus de la vitesse autorisée ! Un excès de vitesse record pour le département et une justification du chauffard qui aujourd’hui encore laisse pantois : il voulait tester les performances de sa machine en ligne droite…

Albums Photos

Il dort pendant que sa Tesla roule grâce au pilote automatique, un Canadien en proie à la justice

Zapping Autonews F1 – saison 2020 : le bilan de la Scuderia Ferrari en chiffres

Le jeune conducteur de 20 ans seulement, a été arrêté en septembre dernier par les forces de l’ordre suite aux différents signalement à son encontre. Depuis, le jeune homme est en plein démêlés avec la justice canadienne. En effet, au-delà du caractère particulier de cette affaire, il est accusé d’excès de vitesse en circulant à 150 km/h sur l’autoroute. Mais c’est bien le pilote automatique qui serait à l’origine de cette infraction au code de la route. 

Toute cette affaire suscite un flou juridique sur certains points et son dénouement n’est pas encore dessiné.

Une première au Canada

C’est un cas inédit. Jamais dans la rédaction du Code de la route on aurait pu imaginer sanctionner quelqu’un en train de dormir dans sa voiture qui roule. D’autant que la Tesla n’a pas causé d’accident ou quoi que ce soit d’autres. Il s’agit ici de condamner cette pratique dangereuse car les pilotes automatiques ne sont pas encore fiables à 100%. 

Global News, le quotidien qui a relaté cette affaire, a contacté un avocat proche du dossier. Ce dernier avoue que c’est une première pour lui, mais également pour son pays qui connaît désormais quelques lacunes législatives dans ce domaine.

“Cela va emmener, je pense, à des décisions très importantes de la part du tribunal sur les obligations du conducteur en mode de conduite autonome. Ces dernières pourraient éclairer la manière dont la future législation traitant de cela sera rédigée”.

Le message plein d’humour des gendarmes de Haute-Garonne sur les automobilistes qui roulent sur la voie du milieu

Zapping Autonews Que dit la loi par Me Marchac : utiliser son téléphone au volant, quelles sont les sanctions ?

Il n’existe pas grand-chose de plus énervant qu’un automobiliste au milieu des voies qui ne veut pas se rabattre. C’est un style de conduite bien trop souvent constaté sur l’autoroute mais qui n’est malheureusement pas assez réprimandé. Et pourtant, c’est bel et bien interdit.

Dans ce petit message plein d’humour et de second degré, c’est le grand (pas par la taille) Maître Yoda qui vient apporter sa sagesse et sa connaissance du Code de la route.

Bon, par souci d’authenticité toutes ses phrases sont inversées : courage pour en saisir le sens mais au final le message passe tout de même.

Interdit et passible d’amende

Ce n’est pas nouveau, circuler sur la voie du milieu n’est autorisé qu’en cas de dépassement. Si ce n’est pas le cas, chaque automobiliste a le devoir de se rabattre sur la voie de droite. 

Si les forces de l’ordre vous y prenne, ce comportement est passible d’une amende de seconde classe, soit 35€. Ça fait cher pour ne pas avoir voulu se rabattre.

BMW M5 CS (2021) : premier teaser pour la nouvelle berline sportive

Zapping Autonews WRC : les 7 titres de Sébastien Ogier en chiffres

Dans une vidéo publiée sur Instagram, on peut découvrir une mystérieuse berline sous une housse badgée du fameux M de BMW Motorsport. Markus Flasch, patron de cette branche sportive de la marque allemande, lève le voile sur une partie de la face avant de la nouvelle M5 CS, une berline sportive encore plus affûtée que la M5. On peut d’ores et déjà distinguer quelques éléments esthétiques qui la caractérisent comme le contour de la calandre qui reçoit un traitement de couleur bronze satiné. On retrouve cette couleur sur les jantes spécifiques de grand diamètre. Les LED des feux avant se teintent en jaune pour un clin d’oeil plus sportif aux véhicules de compétition selon Markus Flasch.

Cure d’amincissement

Cure d’amincissement

La dernière BMW M5 “standard”Credit Photo – BMW

BMW annonce par le biais du patron du département M que la M5 CS a subi une cure d’amincissement drastique qui lui a permis de perdre 70 kg par rapport à la M5 classique. De presque 1,9 tonne pour la berline sportive standard, la M5 CS chute ainsi à 1 825 kg grâce à l’utilisation de pièces allégées telles que des baquets en fibre de carbone comme sur la M3 ou la M4. Ceci s’accompagne d’une amélioration du V8 4.4 biturbo qui devrait atteindre 640 ch alors qu’il développe déjà pas moins de 625 ch sur la M5 Competition (600 ch sur M5). Pour une sportivité exacerbée, la M5 CS opte également pour un système de freinage carbone-céramique. La promesse d’une voiture familiale encore plus efficace, sur route comme sur circuit.

Il pète les plombs au volant et percute six voitures

Zapping Autonews Grand Prix du plus beau showcar 2021 : les nommés

Ces dernières semaines, on apprenait que parmi les dommages collatéraux du coronavirus figurait les troubles psychiatriques exacerbés, crises d’angoisse et de stress… Peut-être est-ce le cas de cet homme au volant, qui ce mardi en pleine journée a pété les plombs sur une route de Louverné, dans le département de la Mayenne. Pris d’une soudaine crise nerveuse, l’individu a ainsi embouti six voitures qui se trouvaient à proximité de la sienne, blessant légèrement deux personnes dans l’accident, indique France Bleu. L’automobiliste en question, sous traitement médicamenteux, a ensuite été maîtrisé par les gendarmes puis emmené à l’hôpital le plus proche.

Le beau cadeau de Mini au pilote Rauno Aaltonen

Zapping Autonews story Vente Artcurial Rétromobile 2019 : qui veut dépenser des millions

La marque britannique a une relation étroite avec ses pilotes historiques et a souhaité gâter ces vétérans du rallye avec de beaux cadeaux, avant même les fêtes de Noël. Après la série limitée en hommage à Patrick “Paddy” Hopkirk, c’est un autre pilote victorieux à Monte Carlo qui a eu droit à une belle surprise de la part de Mini. Le constructeur a en effet organisé le transport d’une Mini Classic rutilante vers le nord de la Finlande où habite le pilote octogénaire Rauno Aaltonen, afin de lui permettre de rouler dans cette voiture qui lui a donné tant d’émotions il y a maintenant plus de 50 ans. Pour ce faire, un Mini Countryman Cooper S ALL4 traînant une remorque fermée contenant la fameuse petite auto a été dépêché depuis Munich, en direction de la résidence officielle du Père-Noël, la ville de Rovaniemi, dans laquelle réside Aaltonen.

Cadeau pour un cador

Un Mini Countryman Cooper S ALL 4 a tiré la Mini Classic depuis Munich jusqu’en FinlandeCredit Photo – Mini

Au cours des huit derniers mois, Rauno Aaltonen a dû rester confiné chez lui en Finlande, comme beaucoup de personnes dans le reste de l’Europe et dans le monde. Pas de sorties rallye, pas de compétitions historiques, pas de séances d’entraînement pour former les jeunes passionnés de sport automobile… La conduite est ce qui a le plus manqué à cet adepte du pilotage de précision, ce qui a donné l’idée à Mini de lui faire une surprise en débarquant chez lui avec une de ses autos de cœur : une Mini Classic aux couleurs de celle qu’il utilisait en course il y a plus de 50 ans. Bernd Körber, directeur de Mini, a d’ailleurs déclaré : “Sur une période de près de 60 ans, Rauno nous a offert beaucoup de moments magiques. C’est l’occasion idéale pour nous de lui donner quelque chose en retour”.

Un Allié précieux

Un Allié précieuxLancer le diaporama
Mini Classic & Rauno Aaltonen | Les photos du pilote et de la petite auto en Finlande
+20

Comme en 1967, Aaltonen très à l’aise au volant de la MiniCredit Photo – Mini

La relation entre Aaltonen et la marque britannique remonte à 1961. Tout juste Champion National de Rallye en Finlande, le pilote s’engage avec la marque britannique mais il est victime d’un accident spectaculaire peu de temps après. Après une victoire de classe en 1963 au Monte Carlo et quelques déboires les années suivantes, il remporte finalement la célèbre épreuve en 1967 au volant de la petite citadine, 3 ans après la première victoire d’une Mini au général avec le pilote Irlandais Paddy Hopkirk.

Les analyses fines d’Aaltonen en matière de technique et son côté méticuleux ont fait de lui un allié de choix pour les équipes de Mini au fil des années. Les voitures étaient ainsi toujours réglées aux petits oignons et “tout ce qui était faisable par la réglementation” était mis en place sur les autos. Le pilote est devenu par la suite le tout premier instructeur en chef de la BMW Driver Training fondée en 1976, aujourd’hui connue sous le nom de BMW et Mini Driving Experience. Le “professeur de rallye” a ainsi pu partager pendant des années ses connaissances acquises en matière de conduite, avec un style à la fois rapide et sécuritaire.

“Joueur de piano”

“Joueur de piano”Lancer le diaporama
Mini Classic & Rauno Aaltonen | Les photos du pilote et de la petite auto en Finlande
+20

Le champion tout sourire au volant de la Mini ClassicCredit Photo – Mini

Sa technique de pilotage phare consiste à utiliser son pied droit pour la pédale d’accélération uniquement, en gérant le freinage et l’embrayage à l’aide de son pied gauche. C’était pour lui comme “jouer du piano” avec les commandes du véhicule, une méthode qu’il a pu appliquer de nouveau en pilotant avec finesse la Mini Classic rouge à toit blanc apportée par la marque. Une expérience qu’il connaît bien sur les routes enneigées du nord de la Finlande. L’histoire ne dit pas si le vieil homme a pu garder la voiture ou s’il a simplement filé vers le cercle polaire sans se retourner pour ne jamais la rendre…

Albums Photos

La première Lamborghini Sian livrée juste à temps pour Noël aux USA

Zapping Autonews Renault, Peugeot, Citroën… les nouveautés attendues en 2021

La Lamborghini Sian avait été présentée en septembre 2019, une hypercar dotée d’un système d’hybridation légère dans l’ère du temps mais surtout plus spectaculaire que jamais en matière de design. Son allure futuriste est garantie par une ligne extrêmement affûtée et des feux à LED en Y à l’avant qui semblent flotter dans leur emplacements grâce à un habile jeu de couleur (fond noir brillant). À l’arrière, sous le massif aileron fixe en fibre de carbone, même impression pour les triples feux hexagonaux de chaque côté. Limitée à seulement 63 exemplaires, l’hypercar italienne vient de poser ses pneus pour la première fois chez un client américain.

V12 de folie

V12 de folie

Credit Photo – Capture d’écran Youtube / Lamborghini

Même si la Sian est dotée d’un système d’hybridation léger 48V, l’écologie n’est pas au cœur des priorités du constructeur. Le mythique 12 cylindres Lamborghini prend place à l’arrière de la sportive radicale, il développe dans cette ultime configuration une puissance de 789 ch soit 19 ch de plus que l’Aventador SVJ à qui elle emprunte son châssis en fibre de carbone. Grâce à l’utilisation de supercondensateurs, sa puissance augmente à 819 ch au total pour atteindre des performances hors norme. Ainsi, le 0 à 100 km/h est abattu en moins de 2,8 secondes et la vitesse de pointe culmine à plus 350 km/h. Des valeurs qui justifient sans doute un prix aussi élevé de 2,7 millions d’euros environ. Si vous en souhaitez absolument une, vous pouvez toujours vous offrir la version Lego Technic à l’échelle 1:8, pour beaucoup moins cher…