Cette Mazda RX-7 reprend vie après avoir passé 23 ans d’immobilisme dans un garage

En 1995, le propriétaire de cette Mazda RX-7 ressort de la concession avec sa nouvelle voiture. Il roule sur près de 15 000 km avec la sportive nippone, mais après une grosse accélération, il se fait peur et décide de la mettre au placard.

Depuis 1999, la RX-7 n’a donc plus bougé du garage dans lequel elle était entreposée. Jusqu’à ce que le gars de chez WD Detailing, féru de ce genre d’histoire, pointe le bout de son nez.

Le vidéaste et spécialiste des nettoyages automobiles relève le défi de remettre cette Mazda en état. Vous allez le voir sur les images qui vont suivre, la tâche est loin d’être impossible. L’aspect général de la voiture est encore très correct, mais elle nécessite tout de même un sacré coup de polish’.

La peinture est remise à neuf, les nids de souris sont retirés (leurs habitantes décédées aussi) et l’habitacle a le droit à un nettoyage de fond en comble.

Le résultat est saisissant pour cette Mazda RX-7 qui retrouve une seconde jeunesse.

Podcast Men’s Up Life

En attente de la mécanique

Esthétiquement, le vidéaste ne pouvait pas faire mieux comme travail. La Nippone semble neuve, sortie de concession. Cependant, avant de pouvoir reprendre la route, il va falloir faire appel à un mécanicien compétent. Sous le capot aussi, il y a du travail.

Clément Fauriel

Albums Photos

Cet enfant passe ses nerfs sur la carrosserie d’une Bugatti, mais que font les parents ?

Comme nous le disions en introduction, les Bugatti ont cette capacité quasiment unique de créer des émotions. Personne ne peut rester insensible face à une telle voiture.

Habituellement, les gens dégainent simplement leur téléphone pour immortaliser l’instant. Mais dans cette vidéo, ce jeune garçon a une réaction tout autre.

Il pose ses mains sur la carrosserie et fait mine de taper sur la voiture. Très vite, ses parents interviennent pour le stopper, mais on peut imaginer que le conducteur de cette Bugatti a tout de même transpiré à grosses gouttes.

Vandale en herbe

Décidément, nous sommes face à un jeune homme vraiment pas adepte des belles voitures. Un futur activiste environnemental peut-être. Alors que les propriétaires de Bugatti se méfient de lui, ils pourraient bientôt retrouver leurs pneus crevés, ou pire encore !

Clément Fauriel

Nouvelle action des dégonfleurs de pneus de SUV, ils ont réponse à tout

Zapping Autonews Mondial de l’Auto 2022 : Alpine Alpenglow

Nous avions déjà parlé des activités des militants du groupe « No Suv Tolosa » il y a quelques jours. Les activistes environnementaux n’ont pas beaucoup attendu pour agir à nouveau et ont élargi leur périmètre d’action.

S’ils se limitaient auparavant à la ville rose, ils débordent désormais sur les communes alentour. Le village de Castanet-Tolosan en est l’exemple parfait.

Ce lundi 28 novembre, 217 automobilistes ont découvert leurs pneus dégonflés. Les types de véhicules ciblés sont toujours les mêmes, les SUV et autres 4×4.

Selon les membres du groupuscule :

« Les SUV sont la deuxième source d’augmentation globale du CO2 sur la dernière décennie, devant l’industrie de l’aéronautique. Ils sont grotesques et sont de la vanité pure ».

Ça pose problème

Outre le dérangement causé par ces actions consistant à dégonfler des pneus, certains automobilistes se retrouvent dans l’embarras. C’était par exemple le cas d’une retraitée n’ayant pas pu se rendre à son rendez-vous médical. Ou bien encore de la mise en danger des conducteurs qui roulent à plat sans s’en rendre compte.

À tout cela, le collectif environnementaliste apporte des réponses.

« Allumez vos téléphones et faites comme tout le monde, demandez à Google où sont les bus. »

Ou bien encore :

« Demandez un coup de main à vos voisins pour regonfler vos pneus avec une pompe à vélo. Bref : débarrassez-vous de votre SUV ».

Podcast Men’s Up Life

Un sarcasme grandement déprécié

À Toulouse, et désormais aux alentours, un climat de tension règne entre les propriétaires de SUV et les activistes environnementaux. Ces derniers agissent en toute discrétion mais leurs actions sont de plus en plus importantes. De plus, leur façon de voir les choses est vraiment radicale.

Clément Fauriel

Albums Photos

Le constructeur Canoo dévoile le LTV, un pick-up électrique développé pour l’armée américaine

Zapping Autonews Green Mondial de l’Auto 2022 : Renault Austral

Après la Nasa, place à l’U.S. Army. Le constructeur américain Canoo dévoile le Light Tactical Vehicle (LTV), un véhicule électrique développé pour circuler dans des environnements et conditions extrêmes. Prévu pour un usage militaire donc, cet engin est furtif. Il prétend offrir un haut niveau de sécurité autant au niveau de la batterie que pour les passagers.

Sa conception repose notamment sur du carbone et du kevlar afin d’être plus solide sans être alourdi. Décrit comme un touche-à-tout, ce Canoo LTV est aussi prévu pour être multitâche. Il peut ainsi être configuré en pick-up, en camion ou même en véhicule utilitaire. Il peut par ailleurs transporter des matériaux de construction et de l’équipement tactique dans le cadre d’une mission.

Podcast Men’s Up Life

Une puissante motorisation électrique sous le capot

Côté technique, le Canoo LTV embarque une transmission intégrale et une motorisation de plus de 600 chevaux. Taillé pour la conduite en dehors des sentiers battus, il est doté d’une suspension pneumatique et de pneus tout-terrain de 32 pouces. L’autonomie électrique n’est pas spécifiée à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Le prix du Canoo LTV n’est pas communiqué, mais ce modèle semble clairement dérivé du pick-up électrique que commercialise la firme.

3 questions sur le pick-up militaire de Canoo

Quelle est la puissance de ce véhicule militaire électrique ?

Le Canoo Light Tactical Vehicle (LTV) embarque une motorisation électrique dont la puissance dépasse les 600 chevaux. Celle-ci est associée à une transmission intégrale, afin que le LTV puisse s’engager en dehors des routes.

Quelle est l’autonomie du Canoo LTV ?

Canoo ne spécifie pas l’autonomie électrique du LTV destiné à l’U.S. Army à l’heure où nous écrivons ces lignes. On sait simplement que la batterie du véhicule est bien protégée, notamment afin d’éviter un feu en cas de problème.

Quel est son prix ?

Le tarif du Canoo LTV n’est pas spécifié. Il semble néanmoins dérivé du pick-up commercialisé par Canoo en série, dont les tarifs débutent à 39 900$, soit environ 37 900€ au moment de la présentation du LTV.

Pour résumer

L’électrification touche tous les véhicules, y compris ceux qui sont utilisés par les militaires. La société Canoo présente notamment le Light Tactical Vehicle (LTV), un pick-up électrique spécialement développé pour les besoins de l’U.S. Army.

Quentin Guéroult

La Volkswagen ID.3 prépare son restylage de mi-carrière, les premiers croquis sont dévoilés

Zapping Autonews Green Dodge Charger Daytona SRT Concept (2022) : le concept de muscle car électrique en vidéo

Plus de trois ans après son introduction, la Volkswagen ID.3 amorce son restylage. La compacte électrique commence en effet à se montrer dans sa version redessinée, à travers des croquis que le constructeur allemand publie au début du mois de décembre 2022. Toujours basée sur la plateforme MEB, l’ID.3 arbore un design plus mûr.

Au premier coup d’oeil, on remarque en effet que la face avant de la compacte électrique est bien remaniée. Le pare-chocs avant est inédit, et il comprend des prises d’air latérales qui offrent un look sportif à cette Volkswagen ID.3 restylée. Le capot est aussi plus musclé. Le bandeau LED et les phares semblent inchangés. La face arrière n’évolue pas non plus. Côté technique, Volkswagen ne donne pas d’informations sur les évolutions apportées à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Podcast Men’s Up Life

Un plus grand écran tactile à bord

Croquis du restylage de la Volkswagen ID.3

Croquis du restylage de la Volkswagen ID.3Credit Photo – Volkswagen

À l’intérieur de son habitacle, la Volkswagen ID.3 reçoit un nouvel écran tactile central dont la diagonale atteint 12 pouces. Un combiné d’instrumentation numérique est toujours présent, tout comme l’affichage tête haute à réalité augmentée projeté sur le pare-brise. Les commandes situées sous cet écran sont également repensées. La console centrale accueille deux porte-gobelets. Aussi, le poste de conduite offre des aides à la conduite, comme le Travel Assist et le Park Assist Plus.

Disponible dans des finitions Life, Style, Max et Tour, la Volkswagen ID.3 restylée peut être commandée dès le 1er décembre 2022. Le prix de base de la compacte électrique après son lifting est de 43 995€ en Allemagne. Les premières livraisons sont prévues pour le quatrième trimestre de l’année 2023.

3 questions sur le restylage de la compacte électrique

Croquis du restylage de la Volkswagen ID.3

Croquis du restylage de la Volkswagen ID.3Credit Photo – Volkswagen

Qu’est-ce qui change sur la Volkswagen ID.3 restylée ?

D’après les premiers croquis communiqués par la firme de Wolfsburg, la Volkswagen ID.3 restylée reçoit un nouveau pare-chocs avant, qui accueille une prise d’air à chacune de ses extrémités. Le capot de la compacte électrique devient aussi plus musclé afin de lui offrir un design plus sportif, et plus mûr.

Quelle est la taille de l’écran à l’intérieur de la compacte électrique ?

Le restylage de l’ID.3 introduit en 2023 ajoute un écran tactile central de 12 pouces de diagonale. Les commandes qui sont présentes sous cet écran sont redessinées. La console centrale accueille désormais deux porte-gobelets, et le poste de conduite permet d’utiliser des aides à la conduite comme le Travel Assist ou encore le Park Assist Plus.

Quel est le prix de la Volkswagen ID.3 en 2023 ?

En Allemagne, le prix de la Volkswagen ID.3 restylée est de 43 995€. La compacte électrique est disponible dans quatre niveaux de finitions appelés Life, Style, Max et Tour. Les premiers acheteurs doivent être livrés au cours du quatrième trimestre de l’année 2023.

En bref

L’heure n’est pas encore à la présentation officielle, mais on sait déjà beaucoup de choses sur le restylage de la Volkswagen ID.3. La berline compacte électrique de Volkswagen se dévoile dans sa version restylée à travers de premiers croquis. Ces dessins montrent que la face avant évolue beaucoup, avec un pare-chocs redessiné. Le bouclier comprend notamment des prises d’air, tandis que le capot devient plus musclé. À l’intérieur de cette ID.3, il n’y a pas de grand chambardement mais on trouve tout de même un nouvel écran tactile de 12 pouces. La date de sortie de la Volkswagen ID.3 restylée est prévue pour le quatrième trimestre 2023, mais elle peut d’ores et déjà être commandée. En Allemagne, son prix de base est fixé à 43 995€.

Quentin Guéroult

Renault Captur E-Tech

Chez Renault, le terme E-Tech désigne surtout les modèles qui embarquent une motorisation hybride sous leur capot. C’est le cas du Renault Captur E-Tech, qui est disponible en Full Hybrid et en Plug-in hybrid. La première appellation désigne une hybridation classique, tandis que la seconde évoque une motorisation hybride rechargeable. Dimensions, puissance, autonomie, temps de recharge, intérieur, finitions, prix, concurrence… On vous dit tout sur le Renault Captur E-Tech.

Présentation et dimensions

Comme les modèles essence, le Renault Captur E-Tech mesure 4,23 mètres de long pour 2 mètres de large et 1,58 mètre de haut. Son empattement atteint 2,64 mètres. Le design des versions hybrides n’est pas différent de celui des Captur thermiques. On retrouve ainsi un SUV aux lignes athlétiques et aux ailes musclées, avec une signature lumineuse en forme de C à l’avant comme à l’arrière. Il faut le dire, le Captur de seconde génération n’a pas pris une ride depuis sa présentation en 2019.

Les spécificités de la fiche technique

En hybride classique, ce Captur E-Tech embarque un moteur essence 1.6 quatre cylindres de 91 chevaux associé à un bloc électrique de 49 chevaux et une batterie lithium-ion de 1,2 kWh. Un alterno-démarreur de 20 chevaux est aussi présent. La puissance totale est de 145 chevaux pour 205 Nm de couple. La motorisation comprend par ailleurs une boîte de vitesses à crabots. Le but de cette hybridation est de soulager le moteur essence afin de moins consommer, notamment en milieu urbain.

Le Captur E-Tech existe aussi en hybride rechargeable. La motorisation comprend un bloc essence 1.6 quatre cylindres, qui développe 92 chevaux et est associé à un bloc électrique de 67 chevaux ainsi qu’à un alterno-démarreur de 34 chevaux. La puissance totale est de 192 chevaux. Une batterie de 9,8 kWh permet de profiter d’une autonomie de 50 kilomètres selon le cycle d’homologation mixte WLTP, ou 65 kilomètres en ville. La recharge est possible avec un chargeur en courant continu (AC) de 3,7 kW. Elle prend environ cinq heures sur une prise secteur, ou environ 3h30 sur une Wallbox.

L’intérieur

À l’intérieur de ce Renault Captur E-Tech, selon la finition, on retrouve un écran tactile vertical de 9,3 pouces ainsi qu’un combiné d’instrumentation numérique de 10,1 pouces. Un levier de vitesses e-Shifter permet de changer de mode sur la boîte de vitesses automatique qui équipe ce modèle. Le volume du coffre est de 326 litres en version E-Tech hybride et de 265 litres en E-Tech hybride rechargeable. Une fois la banquette arrière rabattue, il est respectivement de 1 149 litres en hybride et 1 118 litres en hybride rechargeable.

Les prix

Le Renault Captur E-Tech est disponible avec les finitions Evolution, Techno, Rive Gauche, Techno Fast Track, Engineered ou encore Iconic. Les prix débutent à partir de 29 500€ en hybride classique, et à partir de 36 950€ en hybride rechargeable. Le modèle hybride classique le plus cher à l’heure où nous écrivons ces lignes est la version Iconic, affichée à 34 400€. En E-Tech hybride rechargeable, c’est le modèle Engineered qui est le plus onéreux, avec un tarif de 39 500€.

Sur le marché de l’occasion, le Captur E-Tech hybride peut être trouvé à partir de 25 000€ suivant la finition et le kilométrage. Les modèles E-Tech hybride rechargeables sont généralement vendus à partir de 27 000€, et leur prix en occasion peut allégrement dépasser les 30 000€.

Les chiffres

Les concurrents du Renault Captur E-Tech, ce sont le Toyota Yaris Cross, le Hyundai Kona Hybrid, le Nissan Juke Hybrid, ou même le Volvo XC40 et le Peugeot 3008 HYbrid pour les versions hybrides rechargeables.

  • Puissance : entre 145 et 160 chevaux
  • Autonomie électrique : entre 50 et 65 kilomètres en hybride rechargeable
  • Temps de recharge : 3h30 sur une Wallbox ou prise renforcée
  • Longueur : 4,23 mètres
  • Prix : à partir de 29 500€ en hybride, 36 950€ en hybride rechargeable

Le Renault Captur E-Tech hybride en 9 questions

Où est fabriqué le Captur hybride ?

Le Renault Captur E-Tech hybride et la version E-Tech hybride rechargeable sont fabriqués dans l’usine Renault de Valladolid, en Espagne.

Faut-il choisir un Captur hybride ou hybride rechargeable ?

Selon notre essai réalisé en 2021, le Renault Captur E-Tech hybride est plus polyvalent que son pendant hybride rechargeable. Ce modèle offre des consommations contenues sur la durée, en ville mais aussi sur départementales. Il est surtout économique en milieu urbain. Et il est beaucoup moins cher que le modèle hybride rechargeable, qui n’offre que trop peu d’efficience supplémentaire. La version E-Tech hybride de 145 chevaux offre également un coffre plus spacieux que le modèle hybride rechargeable.

Comment recharger le Renault Captur hybride ?

Le Renault Captur E-Tech hybride ne peut être rechargé. C’est la version hybride rechargeable qui, comme son nom l’indique, peut être branchée afin de récupérer son autonomie. La trappe de recharge se situe à l’emplacement de la trappe du réservoir habituelle. Il faut brancher le câble fourni et le relier à une prise. Sur prise secteur traditionnelle, la recharge prend environ cinq heures. Sur une Wallbox ou une prise renforcée, elle dure environ 3h30. Mais pour pouvoir recharger le Captur de cette façon, il faut opter pour un câble Mode 3 en option.

Quelle est l’autonomie de la version hybride rechargeable ?

Selon le cycle d’homologation mixte WLTP, l’autonomie électrique du Renault Captur E-Tech hybride rechargeable est de 50 kilomètres. En ville, cette autonomie est portée à 65 kilomètres. Pour rappel, le SUV hybride rechargeable embarque une petite batterie de 9,8 kWh, associée à une motorisation essence et électrique dont la puissance totale atteint 160 chevaux.

Quelle est la consommation de ce modèle ?

Le but d’une motorisation hybride, c’est avant tout d’assister un moteur essence afin de réduire sa consommation de carburant. Selon notre essai du Renault Captur E-Tech hybride réalisé en mai 2021, ce modèle consomme en moyenne 5,6 l/100 km. En E-Tech hybride rechargeable, Renault annonce une consommation moyenne de 1,4 l/100 km, puisque la marque considère que le véhicule est principalement utilisé en mode électrique au quotidien.

Quels sont les équipements à bord de son intérieur ?

L’habitacle du Renault Captur E-Tech hybride est semblable en tous points à celui de son homologue essence. On retrouve un combiné d’instrumentation numérique de 10, 1 pouces et un écran tactile vertical de 9,3 pouces, suivant la finition choisie. Les commandes de climatisation circulaires sont situées sous cette dalle. Aussi, un levier de vitesses e-Shifter permet de commander la boîte de vitesses automatique multimode.

Quel est le volume de son coffre ?

Sur ce Captur de seconde génération, le volume du coffre est de 326 litres en hybride classique et 265 litres en hybride rechargeable. Une fois la banquette arrière rabattue, il atteint 1 149 litres avec la motorisation hybride, et 1 118 litres avec la motorisation hybride rechargeable.

Quel est le prix du SUV hybride en neuf ?

Au catalogue du Renault Captur E-Tech, plusieurs finitions sont proposées. Elles s’appellent Evolution, Techno, Rive Gauche, Techno Fast Track, Engineered et Iconic. En E-Tech hybride, les prix du Captur débutent à partir de 29 500€. En hybride rechargeable, il faut débourser 36 950€ pour s’offrir le Captur.

Quels sont les tarifs de la version E-Tech hybride en occasion ?

Le marché de l’occasion permet d’acheter un Renault Captur E-Tech hybride ou hybride rechargeable à moindre coût. Mais au moment de la publication de notre article, les prix restent tout de même assez élevés. Comptez minimum 25 000€ pour une version hybride traditionnelle. En E-Tech hybride rechargeable, les prix commencent autour de 27 000€, et peuvent largement dépasser les 30 000€ en fonction du niveau d’équipements, de l’état du véhicule et du kilométrage parcouru.

Eonon commercialise un autoradio CarPlay et Android Auto Wireless

Zapping Autonews Les concepts automobiles de l’année 2022 en vidéo

Le X20 est un combiné multimédia double DIN avec écran tactile de 7 pouces. Son point fort est d’offrir le CarPlay et Android Auto en Wireless, pour utiliser son Smartphone sur l’écran de l’autoradio. Bien entendu, on dispose de la commande vocale pour iOS et pour Android. Pour lire musiques et vidéos, ce combiné comporte un port USB et un slot micro SD. Notons aussi le Screen Mirroring qui permet de dupliquer l’écran du Smartphone sur l’autoradio. Cela peut être pratique pour utiliser une application non disponible en CarPlay ou en Android Auto. Le Bluetooth mains-libres et audio streaming sont présents. Ce combiné est livré avec une caméra de recul. Pour ceux qui souhaitent réaliser une petite installation hi-fi, ce poste comporte un petit DSP assez complet. Pour les fonctions classiques, il est équipé d’un tuner FM, d’un ampli 4×45 Watts, de sorties lignes, de la reprise des commandes au volant, … Son prix est de 313 Euros.

Podcast Men’s Up Life

Pour résumer

Surtout connue pour ses autoradios Android, Eonon commercialise un nouvel autoradio double DIN avec CarPlay et Android Auto en Wireless. L’autoradio est livré avec une caméra de recul. Ne disposant pas du DAB, le principal atout de cet ensemble est son prix pour les jeunes budgets.

Alexandre Boillod-Cerneux

Un chauffard détruit son camion et prend la fuite, ce jeune traiteur rôtisseur lance un appel à témoin pour le retrouver

Zapping Autonews Mondial de l’Auto 2022 : Jeep Avenger (2022)

Lors de son trajet sur l’autoroute A68, peu après la sortie Gaillac, le traiteur rôtisseur se fait doubler par un conducteur très pressé. Malheureusement, ce dernier perd le contrôle, zigzague sur quelques mètres, puis heurte le camion.

Les deux hommes s’arrêtent alors sur la bande d’arrêt d’urgence pour constater les dégâts. Le traiteur descend de son fourgon aménagé et marche en direction du fautif. C’est ce moment qui est choisi par le chauffard pour prendre la fuite. Il manque même de renverser le cuisinier à pied lors de son démarrage en trombe.

L’assureur fait des siennes

Les dégâts sur le camion sont importants. Le traiteur est catégorique, cet accident a causé de lourds dommages à l’intérieur du camion. Une rôtissoire est cassée et un frigo est venu s’encastrer dans une portière.

Mais il y a un souci de taille. Le véhicule n’est pas assuré tous risques. L’assureur refuse donc de payer la moindre indemnisation tant que l’auteur des dégradations n’a pas été retrouvé. Voilà qui explique l’appel à témoins lancé par le propriétaire du camion sur les réseaux sociaux : “une 206 ou 307 break de couleur bleu clair”.

Une cagnotte en ligne de mire

Pour l’instant, la victime de cet accident est donc contrainte de mettre son activité en suspens. Il faut faire réparer le camion et ça n’est pas une mince affaire.

Sans l’aide de l’assurance, la tâche est très coûteuse. Le jeune rôtisseur envisage donc de lancer une cagnotte « plafonnée à 5000 euros » comme il l’explique à nos confrères de la Dépêche du Midi. Il compte sur ses fidèles clients pour maintenir son activité à flot.

Podcast Men’s Up Life

En bref

Lors d’un retour de prestation sur l’autoroute, un traiteur rôtisseur s’est fait percuter par un chauffard. Les dégâts sur son camion sont importants et les frais de réparations remettent en cause le futur de son activité. De plus, le coupable a pris la fuite sans demander son reste.

Clément Fauriel

Albums Photos

Sa voiture est détruite par l’employé d’un garagiste, elle trouve finalement un accord à l’amiable après un mois de galère

Zapping Autonews Hyundai Ioniq 6 (2022) : la nouvelle berline électrique en vidéo

Quelques heures après avoir déposé sa voiture chez le garagiste, elle reçoit un appel des gendarmes de Grimaud. Elle doit récupérer son véhicule accidenté sur la commune de Cogolin. Surprise, la mère de famille se rend sur place et constate les dégâts. Après quelques jours, elle découvre que le fautif est un employé du garage. Ce dernier s’est servi de la voiture à des fins personnelles, sous l’emprise de l’alcool et il manque toujours à l’appel un mois après les faits.

Quant au garagiste, il ne semble pas très coopératif. Son comportement envers la propriétaire du véhicule est mal venu d’après le témoignage de jeune femme.

Une montagne de frais

Malheureusement pour elle, ce n’est pas l’unique mauvaise nouvelle de cette histoire. Son assurance auto vient d’expirer. Les frais de l’accident ne sont pas pris en charge. Elle doit alors payer la dépanneuse, les frais de gardiennage en attendant le passage d’un expert et les frais d’avocat comme elle l’explique à nos confrères de Var Matin.

« Pendant longtemps, je n’ai pas dormi de la nuit à cause de tous ces frais. J’ai dû payer plusieurs jours de gardiennage à 25 euros par jour alors qu’aucun expert n’est passé. Entre ça et la destruction de mon véhicule, son dépannage majoré, car de nuit et enfin, les frais d’avocat, je dois en avoir eu pour environ 1 000 €. C’était une angoisse. Cela m’a rendue malade. »

Soulagement

Finalement, après plusieurs semaines d’angoisse et de galère, l’histoire s’arrange. La mère de famille explique que le groupe possédant le garage, et non pas le gérant, a accepté de la dédommager au prix de l’Argus.

Podcast Men’s Up Life

En bref

Il y a un mois, une habitante de Sainte-Maxime avait retrouvé sa voiture accidentée après l’avoir déposé chez le garagiste pour des réparations. L’affaire avait été rapidement résolue, mais pas les problèmes de la jeune femme dont le véhicule n’était pas assuré. C’est désormais chose faite grâce à un arrangement à l’amiable.

Clément Fauriel

Albums Photos

Déjà réservée par 10 000 personnes, la Jeep Avenger 1st Edition officialise son prix

Zapping Autonews Green Pourquoi le GPL est-il moins cher que l’essence et le diesel?

Dévoilée lors du Mondial de l’Auto 2022, la Jeep Avenger officialise son prix. Jeep avait déjà communiqué le tarif mensuel de son premier modèle électrique avec une location longue durée (LLD), mais n’avait pas spécifié le prix pour un achat comptant. C’est maintenant chose faite.

Pour rappel, la Jeep Avenger est un SUV compact 100% électrique, qui repose sur la plateforme eCMP du groupe Stellantis. Ce modèle embarque un moteur électrique de 156 chevaux pour 260 Nm de couple, associé à une batterie de 54 kWh qui lui confère entre 400 et 550 kilomètres d’autonomie selon le cycle d’homologation WLTP.

Podcast Men’s Up Life

10 000 réservations de l’édition de lancement

Jeep Avenger (2022)

Jeep Avenger (2022)Credit Photo – Jeep

Dès le 17 octobre, Jeep a ouvert les réservations pour les acheteurs intéressés envers cette Avenger. Le constructeur dit avoir enregistré pas moins de 10 000 demandes en ligne pour commander la version 1st Edition de l’Avenger. Seule disponible au catalogue à l’heure où nous écrivons ces lignes, cette édition est donc un succès pour Jeep.

Le prix de la Jeep Avenger 1st Edition en France

Jeep Avenger (2022)

Jeep Avenger (2022)Credit Photo – Jeep

Disponible en France comme en Italie, en Allemagne, en Espagne, au Luxembourg, en Belgique, aux Pays-bas, en Autriche, en Pologne et au Portugal, la Jeep Avenger 1st Edition est vendue à un prix de base de 39 500€. Elle est donc éligible au bonus écologique de l’État. Les premières livraisons de la Jeep Avenger sont prévues à partir du second trimestre de l’année 2023.

3 questions sur la première Jeep 100% électrique

Quel est le prix de la Jeep Avenger ?

Pour le moment, seule la série spéciale de lancement 1st Edition est disponible au catalogue. La Jeep Avenger 1st Edition est ainsi vendue à un prix de base de 39 500€ en France. Le SUV compact électrique est éligible au bonus écologique de l’État.

Quelle est l’autonomie de ce modèle ?

Avec sa batterie de 54 kWh, la Jeep Avenger dispose d’une autonomie électrique de 400 kilomètres en cycle mixte et 550 kilomètres en cycle urbain, selon les données récoltées par le WLTP.

Quelle est la date de sortie du SUV compact électrique de Jeep ?

La Jeep Avenger est d’ores et déjà disponible à la commande dans les concessions de la marque. Les premières livraisons du SUV électrique ont lieu à partir du deuxième trimestre de l’année 2023.

En bref

39 500€. Voilà le montant dont il faut s’acquitter pour s’offrir la Jeep Avenger 1st Edition. Cette version de lancement du SUV compact électrique est disponible à la commande dans les concessions de la marque américaine. 10 000 personnes ont déjà réservé l’Avenger en Europe.

Quentin Guéroult